Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 15:18

En 2006 et 2009, le prix du baril de petrole etait au meme niveau qu'aujourd'hui en 2015.

Voir: http://www.actualitix.com/evolution-du-prix-du-baril-de-petrole.html

 

A ces epoques, le monde des petroleuses se portait super-bien et les medias nous montrait un ciel radieux. Tout a coup, le cours a presque double montant a $ 110 le baril, causant une crise dans le monde industriel et dans la population prise en otage par les "regles du marche". On ne presentait que le point de vue que de quelques previlegies et on montrait des PIBs en nette croissance (Terre-Neuve et Alberta). Tout cela appuye par une politique tres partisane imposee par le gouvernement Harper au Canada qui ne favorisait que le tout petrole de l'Alberta et le tout automobile de l'Ontario. Mais encore, tout allait bien et Terre-Neuve degageait de bonnes taxes en surplus. Qu'en ont-ils fait ? Ils ont tout depense en vue de certaines entites obscures, tout en coupant la fonction publique. Les riches (souvent arrives d'ailleurs) sont devenus plus riches et la classe moyenne locale s'est en fait retrecis car beaucoup de gens ont ete mis a l'ecart de cette manne.

 

Du point de vue de l'Universite, les petroleuses engageaient nos finissants et stagiaires a tour de bras. Quelle chance !

 

Terre-Neuve et l'Universite ont joue le jeu facile de tout mettre leurs oeufs dans le meme panier. Ils ont refuse de diversifier et de mettre de cote pour les jours plus sombres ou meme de favoriser l'emergence de nouvelles activites. Cela releve de l'incompetence et de la malhonnete qui est rampante a Terre-Neuve et dans l'Universite. Cela devient difficile a critiquer du fait de la loi de silence qui s'impose.

Maintenant, le prix du baril est descendu a un niveau bien plus bas et a atteint le prix de 2006/2009 evoluant autour de $ 55 a 60. Une chance pour les industriels de Montreal et de Vancouver et pour les consommateurs qui respirent un peu. Cette reduction resulte de l'ouverture des vannes en Arabie Saoudite commandee par l'OTAN pour freiner les elans de la Russie dans leur prise de controle de l'energie en Eurasie (que la propagande vulgaire ne cesse de montrer comme le mechant). Ainsi, les gouvernements, les petroleuses et les medias prives a leur solde, nous dramatisent la situation et tout semble s'etre arrete et tout semble justifier encore plus d'austerite. Rien ne va plus, mais pour quelques-uns seulement, pour quelques previlegies qui de tout facon en ont mis tout plein dans leurs comptes offshore.

 

A notre Universite, on se retrouve avec plusieurs finissants sans travail (mais ils etaient bien cavaliers, mes etudiants, et disant facile, je vais aller travailler a Houston ou Calgary avec un gros salaire). La reponse du gouvernement: on coupe 1400 emplois et 20 millions de moins pour l'Universite. Cela ne sert que pour, encore une foi, demanteler le service publique et passer plus de fric aux pauvres entreprises de petrole qui se sentent bien mal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Luc Rolland
commenter cet article

commentaires